• ecofi_portraits040

Responsabilité

" L'ISR est un placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental, en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d'activité. En influençant la gouvernance et le comportement des acteurs, l'ISR favorise une économie responsable."

Définition de l’ISR – Association Française de Gestion (AFG) 

Mieux comprendre, c'est mieux investir à long terme

L’analyse à 360 degrés des entreprises, en combinant analyse financière et analyse extra-financière est pour nous une nécessité. Elle permet de mieux analyser les risques, de faire des choix plus avisés et d’augmenter l’impact positif de vos investissements.

L’Investissement socialement responsable (ISR) approfondit la vision d’ensemble en analysant les performances de l’entreprise sur 3 enjeux extra-financiers complémentaires à l'analyse financière "traditionnelle" :
Environnement, par exemple émissions polluantes et produits éco conçus ;
- Social : ressources humaines, santé et sécurité des collaborateurs, droits de l’Homme... ;
Gouvernance : équilibre des pouvoirs, éthique des affaires.
 

Une approche ancrée dans la réalité économique

Aujourd’hui, 100%* de notre gamme de fonds ouverts est désormais ISR.

Des critères d’exclusions sectorielles (armement, tabac, jeux, charbon) et des paradis fiscaux, ainsi qu’une gestion des émetteurs controversés, en excluant ceux qui font face à des incidents majeurs (pollution, atteinte aux droits de l’Homme, environnement…), renforcent notre processus de gestion.

Nous sommes particulièrement attentifs aux indicateurs de la performance réelle des entreprises – en opposition à leur discours – qui agissent comme révélateurs de la valeur de l’entreprise.

La pertinence de notre gestion permet d’influer sur l’ensemble des secteurs économiques, dans une démarche de progrès ancrée dans la réalité économique au service de la performance.

* Hors mandats, fonds dédiés, fonds à gestion déléguée, fonds indexés, FPS et un fonds PME.

Exclusions sectorielles

Le processus ISR renforcé exclut les entreprises impliquées dans les jeux d’argent, la production de tabac, l’extraction de charbon et la production d’énergie liée au charbon.

Ecofi Investissements exclut également les entreprises impliquées dans la production de bombes à sous-munitions et/ou de mines anti-personnel.

Exclusion des paradis fiscaux

Ecofi Investissements exclut les émetteurs dont le siège social est enregistré dans un paradis fiscal* de l’ensemble de ses investissements directs dans des fonds ouverts, de même que les émissions souveraines de ces paradis fiscaux.

En cohérence avec la politique du Crédit Coopératif, Ecofi Investissements s’appuie sur deux référentiels pour définir un paradis fiscal :

  • la liste des Etats et Territoires non Coopératifs (ETNC) fixée par décret (238-0 A du CGI) ;
  • le classement de l’ONG Tax for Justice Network pour les pays dont le score d’opacité (secrecy score) est supérieur à 70.

Au total cette liste est constituée de 53 pays. Pour accéder à la liste des pays, cliquez ici

(*) A l’exception de la Suisse et de Hong-Kong quand les entreprises y ont situé leur siège social pour des raisons historiques et géographiques et non pas fiscales.
 

Le vote et le dialogue

Nous sommes convaincus que le vote des actionnaires en assemblée générale des entreprises et le dialogue avec les entreprises sont essentiels afin de les encourager à progresser dans la prise en compte des enjeux ESG de leur activité.

Nous pratiquons un vote :     

  • sans condition de détention d’un seuil minimal du capital ;    
  • à l’ambition socialement responsable et mis en œuvre par le département éthique pour tous nos OPC ;    
  • avec un soutien récurrent au dépôt de résolutions externes d’actionnaires.

Pour notre politique de dialogue, nous pratiquons l’engagement de manière individuelle, en questionnant systématiquement le management des entreprises qui voient leur note ISR dégradée par les agences de notation.

Nous pratiquons également un dialogue collectif en participant à des coalitions d’actionnaires qui interpellent les entreprises sur des enjeux ESG majeurs (transition énergétique, traitement de l’eau, diversité et égalité homme / femme…) et sur les controverses auxquelles elles font face (incidents de pollution, respect des droits de l’Homme, corruption, blanchiment d’argent etc.).